Le défi des tests

jablotron_ban_2106_banner-blog-testeri_740x363_pib.png

Des produits de qualité supérieure représentent l’un des piliers fondamentaux de la société Jablotron depuis sa création. Pour maintenir le haut niveau de production et toujours aller de l’avant, nous testons tous les produits, bien sûr en fonction des normes techniques et des exigences relatives à la certification, mais aussi au regard des strictes normes de notre entreprise.

 

Qu’est-ce que le processus de test ?

Le processus comprend de nombreuses actions qui permettent de vérifier que les résultats réels correspondent aux résultats attendus. Cela permet de surveiller en permanence la qualité d’un produit tout en aidant de manière opportune à détecter les erreurs, les zones grises ou les exigences manquantes. Un produit est testé sur plusieurs niveaux. Nous procédons à des tests généraux communs à toute la gamme ainsi qu’à des tests spécifiques pour des produits individuels.

 

Prévention des erreurs

Des tests configurés de manière appropriée font gagner du temps et de l’argent aux développeurs. Ils révèlent une éventuelle erreur dès le départ. Les bugs ne se transforment donc pas en un grand problème que les développeurs seront plus tard obligés de corriger.

 

https://www.youtube.com/watch?v=rPgDbxrlLPI

 

Paramètres procéduraux précis

« Un système fonctionnel comporte à la base des tests bien préparés, qui doivent être définis, rédigés et revus en permanence. Le développeur, spécialisé sur une problématique particulière, peut alors faire des suggestions aux fins d’amélioration du test ou demander sa révision. Avant que le test ne soit prêt à l’emploi, il passe par conséquent par plusieurs phases », explique Jana Rábová, qui travaille en tant que testeur chez Jablotron.

« Il est de plus nécessaire de mettre en place des processus dans l’entreprise, à savoir déterminer qui gère, exécute, évalue les tests, etc. Il faut aussi disposer d’une plateforme permettant la gestion totale des tests et des rapports relatifs aux résultats, y compris les paramètres de rapport de bugs (rapports, vérification et hiérarchisation des erreurs de programmation à partir des clients finaux, des développeurs, etc.) », ajoute Jana.

 

Structure complète

Pour que cela fonctionne dans la pratique, il faut disposer de règles et de règlements spécifiques. Nous parlons à ce niveau de la structure des tests. Le niveau le plus élevé est un projet de test, qui peut par exemple concerner un examen de matériel. Ce projet contient des plans de test pour chaque produit, qui comprennent eux-mêmes les contrôles individuels.

« Chaque plan contient un nombre différent de tests. Un produit simple en comporte des dizaines, une centrale en comporte des centaines. Et les contrôles se multiplient. Chaque produit est testé jusqu’à ce que la qualité atteigne le niveau requis », rajoute Jana.

Avec l’accélération du processus à partir de cette année au sein de Jablotron, les tests automatisés constitueront une aide utile, et seront réalisés et évalués par une machine ».

Plusieurs départements coopèrent en matière de tests, chacun d’eux résolvant une partie très spécifique. « Nous testons le produit depuis le tout début, lorsqu’il n’existe que sur le bureau du développeur, jusqu’au produit final destiné au client. Nous nous concentrons sur tout simultanément, du micrologiciel aux capots en plastique. Nous traitons également en partie les solutions logicielles, nos collègues de JABLOTRON CLOUD SERVICES s’en chargeant entièrement », explique Jana.

 

Nous testons de plus en plus.

L’année dernière, Jablotron a préparé 50 plans de test comprenant plus de 250 tests. Et il en existe déjà 500 depuis le début de l’année. De nouveaux équipements seront entre autres utilisés pour les tests CEM, à savoir de compatibilité électromagnétique. Cela signifie par exemple que lorsqu’un client chargé d’électricité électrostatique touche un clavier Jablotron, aucun problème ne se produit - l’utilisateur ne risque rien et le produit n’est pas non plus endommagé.

Quel est le plus grand défi des testeurs à leurs yeux ? « Ne jamais savoir ce qui va atterrir sur son bureau. Dans ce domaine, chaque jour apporte soit de nouvelles connaissances, soit un nouveau défi, répond Jana en ajoutant : « Vous ne savez jamais ce qui vous attend au travail. Et en prenant votre poste le matin, vous acceptez cette situation. »

Si nos solutions vous intéressent et vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à contacter nos partenaires dans votre pays.

 

CONTACT